Quatrains VIII.3 et autres :Les traces des TRAS, thraces, trasse (32)

Posted by on Sep 19, 2014 in Yves de Lessines | 3 Comments

Les traces, tras et thraces…

Voici tous les « tras » des centuries … rassemblés en 9 quatrains…

Du moins les traces que j’ai trouvées…

Mon but est de rechercher le rapport avec les trois quatrains suivants : le quatrain qui parle de METZ et ceux qui citent NANCY et celui qui rassemble ces deux villes…

Pourquoi ?

8:3

Au fort chasteau de Viglanne et Resviers

Sera serré le puisnay de Nancy:

Dedans Turin seront ards les premiers

Lors que de dueil Lyon sera transy.

9:18

Le lys Dauffois portera dans Nancy,

Jusques en Flandres electeur de l’Empire

Neufve obturee au grand Montmorency,

Hors lieux provez delivre a clere peyne.

10:7

Le grand conflit qu’on appreste a Nancy,

L’Aemathieu dira tout je soubmetz,

L’isle Britanne par vin, sel, en solcy,

Hem. mi deux Phi. long temps ne tiendra Metz.

 

Nancy revient trois fois… dans les trois quatrains précédents, tandis que Metz n’apparaît que deux fois, et encore … dans « je sousmetz » donc véritablement une seule fois… (alors que « met » est cité 67 fois et peut faire découvrir d’autres METZ ou mets délicieux si vous préférez… Moi j’en reste à ceux-là …)

Pourquoi ?

Mon but avoué est de trouver une liaison entre METZ, NANCY et STRASBOURG… Car Strasbourg concerne particulièrement MAITRE ECKHART… (et donc certains de mes travaux précédents… Marguerite Porète, etc…)

Voici ces 9 quatrains concernés par le son « tras » ou « trace » rassemblés :

3:80

Du regne Anglois l’indigne dechassé, (1)

Le conseiller par ire mis a feu (2)

Ses adhera iront si bas tracer, (3)

Que le batard sera demy receu. (4)

4:59

Deux assiegez en ardente ferveur:

De soif estaincts pour deux plaines tasses

Le fort limé, et un vieillart resveur,

Aux Genevois de Nira monstra trasse.

4:69

La cité grande les exiles tiendront,

Les citadins morts, meurtris et chaffés:

Ceulx d’Aquilee a Parme promettront,

Monstrer l’entree par les lieux non trassés.

5:76

En lieu libere tendra son pavillon,

Et ne voudra en citez prendre place

Aix, Carpens l’isle volce, mont Cavaillon,

Par tous ses lieux abolira la trasse.

6:39

L’enfant du regne, par paternelle prinse,

Expolié sera pour le delivrer:

Aupres du lac Trasimen l’azur prinse,

La troupe hostaige par trop fort s’enyvrer.

8:47

Lac Trasmenien portera tesmoignage,

Des conjurez serez dedans Perouse,

Un despolle contrefera le sage:

Truant Tedesque de sterne et minuse.

9:41

Le grand Chyren soy saisir Avignon,

De Rome letres en miel plein d’amertume

Letre ambassade partir de Chanignon,

Carpentras pris par duc noir rouge plume.

4:38

Pendant que Duc Roy, Royne occupera,

Chef Bizant du captif en Samothrace:

Avant l’assault l’un l’autre mangera,

Rebours ferré suyvra du sang la trace.

9:75

De l’Ambraxie et du pays de Thrace

Peuple par mer mal et secours Gaulois,

Perpetuelle en Provence la trace,

Avec vestiges de leurs coustume et loix.

 

Entamons une petite recherche…

Dans le 3.80 :

3:80

Du regne Anglois l’indigne dechassé, (1)

Le conseiller par ire mis a feu (2)

Ses adhera iront si bas tracer, (3)

Que le batard sera demy receu. (4)

 

Le bas trace et la ligne en-dessous : le batard…

« si bas tracer » (3) : le batrac-ien…, le ba-tard-tôt= le bateau…, …

Mieux maintenant …

Le bas tracer = le ba STRACE, le ba STRAS … STRASBOURG ?

Eh bien pas mal … bon début … peut-être le seul ???

Et où est le BOURG ???

 

Cherchons dans le quatrain suivant : 4.59 …

4:59

Deux assiegez en ardente ferveur: (1)

De soif estaincts pour deux plaines tasses (2)

Le fort limé, et un vieillart resveur, (3)

Aux Genevois de Nira monstra trasse. (4)

 

Monstra trasse (4) : Monstra trasse 

Montre donc des traces de Strasse et même jusque MONS peut-être (à rebours, nous verrons plus loin …)

Toujous pas de bourg sinon le bourg de Mons …

Mais au quatrain suivant ci-dessous …

 

4:69

La cité grande les exiles tiendront, (1)

Les citadins morts, meurtris et chaffés: (2)

Ceulx d’Aquilee a Parme promettront, (3)

Monstrer l’entree par les lieux non trassés. (4)

 

Ah oui ! si pas de bourg, il y a une « cité grande » (1) qui est « citée »… et juste en dessous, ses citadins … morts toutefois …

Et Mons ? Et bien il est en (4) Monstrer montre assez « l’entrée par des lieux non trassés » (4)  est l’entrée d’un bourg , non ?

Quatrain suivant…

 

5:76

En lieu libere tendra son pavillon, (1)

Et ne voudra en citez prendre place (2)

Aix, Carpens l’isle volce, mont Cavaillon, (3)

Par tous ses lieux abolira la trasse. (4)

 

Voici en ce lieu libéré (1), nous avons Carpens (3) sans la trasse qui a été abolie dit le « abolira la trasse. » (4)…

Et si nous rejoignons les deux bouts de Carpens et de Trasse, nous obtenons CarpenSTRASSE…

Donc, STRASSE et une ville, une « place » (2) donc, un bourg, donc :

STRASBOURG…

 

6:39

L’enfant du regne, par paternelle prinse, (1)

Expolié sera pour le delivrer: (2)

Aupres du lac Trasimen l’azur prinse, (3)

La troupe hostaige par trop fort s’enyvrer. (4)

 

Nous voici au travers de tous ces lacs et entrelacs, et lacets au lac Trasimen (3) …

Trace nous y mène … TRAS nous y mène … patience…

 

8:47

Lac Trasmenien portera tesmoignage, (1)

Des conjurez serez dedans Perouse, (2)

Un despolle contrefera le sage: (3)

Truant Tedesque de sterne et minuse. (4)

 

Encore un nouveau lac (lacet) (1) …

Pour porter témoignage peut-être ? (1)

Pour nous offrir « un despolle » (3) des pôles ? Une « métro » pole ?

 

9:41

Le grand Chyren soy saisir Avignon,

De Rome letres en miel plein d’amertume

Letre ambassade partir de Chanignon,

Carpentras pris par duc noir rouge plume.

 

Voici notre Carpentras en entier cette fois, relié par notre recherche en TRAS…

Un indice à remarquer Avignon (Chanignon n’existe pas apparemment !) Carpentras et Rome qui nous trace un chemin vers l’Italie ou vers Wodecq au lieu dit « ROME »… Trois villes, trois bourgs

Et Carpentrasbourg = S’trasbourg…

 

4:38

Pendant que Duc Roy, Royne occupera, (1)

Chef Bizant du captif en Samothrace: (2)

Avant l’assault l’un l’autre mangera, (3)

Rebours ferré suyvra du sang la trace. (4)

 

Et voici en (4) clairement indiqué : Rebours et trace…

Ce qui nous donne REBOURSTRACE…

Donc, à rebours : STRACEBOURRE

Soit bien STRASBOURG…

A rebours comme les chevaux ferrés à l’envers !!!

(4:38

Pendant que Duc Roy, Royne occupera,

Chef Bizant du captif en Samothrace:

Avant l’assault l’un l’autre mangera,

Rebours ferré suyvra du sang la trace.

 

9:75

De l’Ambraxie et du pays de Thrace (1)

Peuple par mer mal et secours Gaulois, (2)

Perpetuelle en Provence la trace, (3)

Avec vestiges de leurs coustume et loix. (4)

 

En (3) peut-être qu’en Provence sera la trace perpétuelle

ou perpétuant le message ? (Nostradamus provençal)

Avec vestiges de coutumes et de loix, c-à-d restes de textes continué (coustume)…

 

Mais pourquoi STRASBOURG ?

 

Et bien reprenons NANCY, METZ et STRASBOURG…

Mais cette fois avec des auteurs sérieux…

 

Sur une carte d’abord …

(A placer )

 

METZ

NANCY                                    STRASBOURG (ab Rhein)

 

Et en corrélation avec la région de Reims…

 

                                          Luxembourg          AIX

 

                                          METZ

REIMS                                                             

                                          NANCY                   STRASBOURG

 

Faudrait-il amplifier la recherche par les quatrains concernant Reims qui sont au nombre de cinq ?

 

Citons-les pour qui veut chercher …

20.
Tours, Oriens, Blois, Angers, Reims & Nantes,
Cités vexées par subit changement.
Par langues estranges seront tendues tentes,
Fleuves, dards Renesterre et mer tremblement.

26.
Le grand du fouldre tumbe d’heure diurne,
Mal & predict par porteur postulaire :
Suivant presage tumbe de l’heure nocturne,
Conflict Reims, Londres, Etrusque pestifere.

3:18

Apres la pluye laict assez longuette,

En plusieurs lieux de Reims le ciel touché:

O quel conflict de sang pres d’eux s’appreste,

Peres et fils Roys n’oseront approcher.

 

4:46

Bien defendu le faict par excellence,

Garde toy Tours de ta proche ruine:

Londres et Nantes par Reims fera defense

Ne passe outre au temps de la bruine.

 

4:86

L’an que Saturne en eau sera conjoinct,

Avecques Sol, le Roy fort et puissant,

A Reims et Aix sera rea§eu et oingt,

Apres conquestes meurtrira innocens.

 

Et 49 résultats de plus pour RINC, et 89 résultats de plus pour RINS pour qui veut chercher plus loin …

Notez que, par exemple, le quatrain …

20.
Tours, Oriens, Blois, Angers, Reims & Nantes, (1)
Cités vexées par subit changement. (2)
Par langues estranges seront tendues tentes, (3)
Fleuves, dards Renes terre et mer tremblement. (4)

Offre par mal de cités ou bourgs, vexées d’accord … Mais nous n’y pouvons rien si elles sont susceptibles !  J

Retenons que c’est un quatrain qui nous ramène à Renaix par exemple… « dards Renes » (4) ou à Rennes aussi, il est vrai …

Et le quatrain 4.86 …

4:86

L’an que Saturne en eau sera conjoinct,

Avecques Sol, le Roy fort et puissant,

A Reims et Aix sera rea§eu et oingt,

Apres conquestes meurtrira innocens.

 

… Conduit de REIMS à AIX  … Aix sur Wurm affluent de la Ruhr , affluent de la Meuse …

Aix la chapelle donc et équivoquement à Aix –en –Provence… chez vous savez qui !!! Au Salon…

Or, pour revenir à notre recherche première, Maître Eckhart est né à Thuringe mais …

9:75

De l’Ambraxie et du pays de Thrace (1)

Peuple par mer mal et secours Gaulois, (2)

Perpetuelle en Provence la trace, (3)

Avec vestiges de leurs coustume et loix. (4)

 

Le vers (3) par exemple pourrait faire allusion à une « Perpétuelle trace provençale » : et je cite donc Benoît Beyer de RYKE auteur de « Maître Eckhart » :

 

p. 281 :

16-18 mai 1304 : Eckhart participe au chapitre général de Toulouse … voir quatrains Toulouse,

14 mai 1307 : Le Thuringien (le CHÊNE GUIEN ??? car  EIK (chêne) HART, le Thurin-GIEN = EIK GUIEN = CHÊNE GUIEN au quatrain :

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé,
Non loing de la est caché le tresor :
Qui par longs siecles auoit esté grappé,
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort.

Mais soit… continuons…

14 mai 1307 : Le Thuringien est élu vicaire général de Bohème au chapitre général à STRASBOURG…

(Année de la chute des Templiers)

1309-1310 : Fonde les couvents de Braunschweig (Brunswick), Dortmund et Groningue… (Groningue en hollande, je crois, mais fait songer tout de même à la bataille de Groeningen à Courtrai… 1303…)

30 mai 1311 : Chapitre général de Naples. L’élection au provincialat de Teutonie n’est pas confirmée. Libéré de sa charge de prieur provincial de Saxe. Le chapitre préfère envoyer Eckhart à Paris pour une seconde fois en tant que professeur de théologie. Honneur exceptionnel, conféré jusqu’alors au seul Thomas d’Aquin.

1311-1313 : Second magistère parisien. Lorsqu’il arrive à Paris, Marguerite Porète vient d’être brûlée l’année précédente, le 1er juin 1310, après un procès mené par le grand inquisiteur Guillaume de Paris qui est l’un des confrères d’Eckhart au couvent Saint-Jacques. Marguerite est une béguine du Hainaut, auteur d’un livre intitulé « Miroir des simples âmes anéanties », dont certains thèmes majeurs semblent avoir inspiré, ou du moins être apparentés à quelques-unes des thèses centrales qu’eckhart exposera par la suite dans ses sermons allemands en région rhénane. Ce second magistère parisien est marqué par des travaux universitaires importants : « Questions parisiennes IV et V » et surtout mise en chantier de l’ « opus tripartitum ».

1313/1314-1323/1324 : Période de STRASBOURG. Eckhart quitte Paris pour STRASBOURG… …direction spirituelle des sœurs dominicaines e des beguines… … Livre de la consolation divine…

1325 : Chapitre général de Venise. Dénonciation de la prédication en langue vulgaire.

1327 : Eckhart passe outre et se rend en Avignon pour porter directement l’affaire devant le pape Jean XXII.

13 février 1327 : Eckhart proteste publiquement de son innocence dans l’église des dominicains de COLOGNE (voir les deux quatrains contenant Cologne  que voici :

5:43

La grand’ ruine des sacrez ne s’esloigne,

Provence, Naples, Sicille, Seez et Ponce,

En Germanie, au Rhin et la Cologne,

Vexez a mort par ceux de Magonce.

 

6:40

Grand du Magonce pour grand soif estaindre,

Sera privé de sa grande dignité:

Ceux de Cologne si fort le viendront plaindre,

Que le grand groppe au Rhin sera getté.

 

(notons que les centuries ne contiennent aussi que deux Magonce = Mayence = Mainz am Rhein et on les retrouve associé aux deux quatrains contenant cologne)…

Mais ces quatrains sont aussi susceptibles de parler de l’histoire de la condamnation de Marguerite Porète et d’Eckhart ?? )

1328 : En Avignon, une commission pontificale ramène les listes du dossier d’inquisition colonais à un ensemble réduit de 28 propositions, isolées de leur contexte : c’est le VOTUM AVENIONENSE.

AVIGNON en PROVENCE…

Vers  1328 : Eckhart meurt… … »

 

Mais Yvo de Lessines a vécu jusque quand ? …   1329

Etc…

Voilà pour la contemporéanité de nos deux hommes…

Dans le même texte de  Benoît Beyer de Ryke, nous trouvons par exemple, p. 48 :

« … Ainsi Eckhart eut-il à assurer, pendant sa période STRASBOURGEOISE et plus tard COLONAISE, la direction spirituelle des religieuses dominicaines (lesquelles sont des contemplatives), de beguines et de membres du tiers ordre…

« … Au moment où Eckhart arrive à STRASBOURG, la ville ne compte pas moins de 85 béguinages, regroupant environ un millier de béguines, sur une population que l’on estime autour de 15000 habitants ou un peu plus… 

… Né semble-t-il dans les environ de L iège autour de 1180, le mouvement va rapidement s’étendre au Brabant – comme l’atteste la Vie de Marie d’Oignies (+ 1213) de Jacques de Vitry-, à la flandre et aux Pays-Bas, à la région rhénane et au nord de la France…

Sortes de villages au milieu des cités, les béguinages étaient constitués d’un ensemble de maisons ou couvents, pourvus de bâtiments communs comme la chapelle et l’hôpital…

… On estime cependant le nombre des béguines à au moins quatre cents à Bâle, à près d’un millier à STRASBOURG et un peu plus à COLOGNE…

Un certain nombre d’entre elles ont rédigé en langue vernaculaire des écrits d’une grande hardiesse théologique. C’est le cas notamment de Mechtilde de Magdebourg qui écrivit en allemeand, Hadewijck d’Anvers, en flamand, et Marguerite Porète, en français. Ces trois béguines ont exercé une influence sur Maître Eckhart…»

Mais revenons à STRASBOURG, COLOGNE et la SAXE

Deux quatrains seulement parlent de SAXE :

6:44

De nuict par Nantes L’yris apparoistra,

Des artz marins susciteront la pluye:

Arabique goulfre, grande classe parfoudra,

Un monstre en Saxe naistra d’ours et truye.

Et

10:46

Vie sort mort de l’OR vilaine indigne, (1)

Sera de Saxe non nouveau electeur: (2)

De Brunsuic mandra d’amour signe, (3)

Faux le rendant aux peuple seducteur. (4)

Or, si nous retournons à la courte biographie en fin du même livre déjà cité, nous trouvons bizarrement et de manière plus pointue :

« …

1309-1310 : Eckhart fonde les couvent de Brauncschweig (BRUNSWICK), Dortmund et Groningue

30 mai 1311 : Chapitre général de Naples. L’élection au provincialat de Teutonie n’est pas confirmée. Libéré de sa charge de prieur provincial de SAXE. Le chapitre préfère envoyer Eckhart à Paris pour une seconde fois en tant que professeur de théologie. Honneur exceptionnel, conféré jusqu’alors au seul Thomas d’Aquin… » (p. 281)

Le quatrain 10.46 évoque étrangement la situation…

Echkart Prieur de SAXE, fonde un couvent à BRUNSWICK, mandant un signe d’AMOUR, et faussement, sera accusé d’être séducteur en langue vernaculaire … ???

Sans compter avec le vers (1) du même quatrain qui pourrait être interprété dans un sens identique…

Vie sort mort de l’OR vilaine indigne, (1)

 

Tout cela nous engage à rassembler encore quelques villes ou noms de « centuries » concernant notre Maître Eckhart…

5:89

Dedans Hongrie par Boheme, Nauarre,

Et par banniere sainctes seditions:

Par fleurs de lys pays portant la barre,

Contre Orleans sera esmotions.

 

« 14 mai 1307 : Le Thuringien est élu vicaire général de Bohème au chapitre général à STRASBOURG… »

 

Plus le fichier 13 ECKHART

 

8:

Au fort chasteau de Viglanne et Resviers

Sera serré le puisnay de Nancy:

Dedans Turin seront ards les premiers

Lors que de dueil Lyon sera transy.

 

9:18

Le lys Dauffois portera dans Nancy,

Jusques en Flandres electeur de l’Empire

Neufve obturee au grand Montmorency,

Hors lieux provez delivre a clere peyne.

 

10:7

Le grand conflit qu’on appreste a Nancy,

L’Aemathieu dira tout je soubmetz,

L’isle Britanne par vin, sel, en solcy,

Hem. mi deux Phi. long temps ne tiendra Metz.

 

 

Bruno Verhamme et Resviers//etre(reste) tresviers// reste treize quatre//reste 3(tres) quatre

27 mars, 20:23 · Modifié · J’aime

 

 

8:3

Au fort chasteau de Viglanne et Resviers

Sera serré le puisnay de Nancy:

Dedans Turin seront ards les premiers

 

Lors que de dueil Lyon sera transy.

 

TURIN et LYON qui est aussi le COEUR

Associé à :

CHAINE GUIEN

Nous obtenons la liaison :

CHÊNE-LYON TURIN-GUIEN

ON LY CHÊNE TURIN-GUIEN

 

 

Nous obtenons :

EIK-HART le THURINGIEN !!!

MEISTER ECKHART… Trésor grappé !!!

 

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Notons ici que ce quatrain pourrait très bien faire filiation à la mort du roi Harold d’une flèche en plein œil droit… (Vérifiez également le quatrain concernant ŒIL-BELOEIL…

Anne Dudant, dans son livre des plus intéressants et bien que peu considéré : »Le cycle d’Harold » mentionne page 118, la séquence de la deuxième mort d’Harold, mort de seconde fonction (selon G. Dumézil)

« Une flèche, lancée sans doute par un ds sagittaires de la bande cosmique, vient d’atteindre le roi Harold à l’œil droit (14). Debout, gardant sa lance et son bouclier d’une main, c’est en vain, mais sans trembler, qu’il essaie de l’ôter. Malheureusement, elle est calée entre le nasal de son casque et le « O » de son  nom. Cett roue .. ; » ((14) : Selon la tradition, le soleil préside l’œil droit…) (La suite est tout aussi intéressante…)

Et que cette œuvre qu’est la tapisserie de Bayeux, date du XI ème siècle… 

Aller à : navigation, rechercher

 

 

Détail de la tapisserie de Bayeux.

La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement « Telle du Conquest » (pour « toile de la Conquête ») se présente techniquement sous la forme d’une broderie. Elle semble avoir été commandée par Odon de Bayeux, le demi-frère de Guillaume le Conquérant, et décrit les faits relatifs à la conquête normande de l’Angleterre en 1066. Elle détaille les événements clés de cette conquête, notamment la bataille d’Hastings. Toutefois, près de la moitié des images relatent des faits antérieurs à l’invasion elle-même. Bien que très favorable à Guillaume le Conquérant au point d’être considérée parfois comme une œuvre de propagande, elle a une valeur documentaire inestimable pour la connaissance du XIe siècle normand et anglais. Elle renseigne sur les vêtements, les châteaux, les navires et les conditions de vie de cette époque. À ce titre elle constitue un des rares exemples de l’art roman profane. Conservée jusqu’à la fin du XVIIIe siècle dans la collection de la cathédrale de Bayeux, elle est au XXIe siècle présentée au public au centre Guillaume le Conquérant[1] qui lui est entièrement dédié. La tapisserie est inscrite depuis 2007 au registre Mémoire du monde par l’UNESCO.

 

Si d’autre part, nous faisons intervenir cette petite information à propos de l’œuvre de Chrestien de Troyes dans son « YVAIN, le chevalier au Lion» Adaptation nouvelle par Jean-pierre Tusseau, classiques-école des loisirs, Paris, 1993. (Yvain, qui nous rappelle bien sûr notre travail et Yves de Lessines…)

Je cite une partie de la postface pp 193-201: « A l’époque où écrit Chrestien de Troyes, autour de 1170-1180, …  …A la différence des chansons de geste, anonymes, élaborées oralement en vers de dix syllabes regroupés en LAISSES (strophes de longueur variable de même assonance (identité de la dernière voyelle accentuée), les romans courtois sont écrits –par des auteurs dont les noms, pour la plupart, sont parvenus jusqu’à nous en  vers octosyllabiques, rimés deux à deux. …

… C’est à l’époque d’Henri II plantagenêt, Thomas Beckett, Saladin, Aliénor d’Aquitaine (dont Marie de Champagne est une des filles), Richard Cœur de Lion, de la fondation de la Sorbonne par Suger, de l’épanouissement de l’ogive, du début de la grande polyphonie, bref une époque de « grande clarté »…

… En dehors du Chevalier au Lion, on doit à Chrétien de Troyes plusieurs romans dont Erec et Enide, Cligès ou la Fausse Morte, un roman de Tristan et Iseut dont le texte est perdu, et surtout Lancelot ou le Chevalier à la charrette et Perceval ou le Conte du Graal (cette dernière œuvre, composée à la demande de son autre protecteur, le comte de Flandres, est demeurée inachevée). … »

 

Ce que je souligne ici, c’est que des textes ont été perdu … Et aussi que le Comte de Flandres rentre ici en ligne de compte !!! Je propose l’hypothèse  d’une possibilité de filiation entre chréstien de Troyes et l’œuvre de Yvo de Lessinis … Et peut-être un contenu faisant référence au texte perdu de Chréstien de Troyes ???

Je propose cela à votre avis et réflexion …

 

 

Dans « Graal et alchimie » de Sansonetti, Chapitre X, p145 et suivante ,  nous trouvons :

Ch. X : L’air (R),  Et l’affranchissement  (Franchis)

Froide fontaine.

« Chevauchant dans le labyrinthe forestier Perceval, alors que l’heure « était près de midi » (comme pour la pierre carrée) s’arrête soudain :

AU PIED D’UN CHÊNE GÎT UN CHEVALIER tué dans un combat.

(Donc, il s’agit assez probablement du premier vers  (1), de notre quatrain…

AU PIED D’UN CHËNE GIEN

Car du ciel frappé, il l’est bel et bien !!! Voyez ! note FD)

Très spectaculairement, les armes de l’adversaire sont restées fichées dans son corps : une lance le transperce de part en part et une épée qui lui a fracassé le heaume demeure coincée dans son crâne. Au-dessus, l’écu du chevalier pend à la branche du chêne.

Frappé, le ciel, puisque pend l’écu à la branche de l’arbre, dans le ciel…

Donc le signe frappé, c’est l’ECU du chevalier… Lier, lié, par la mort et l’écu liés, sont-ils !

 

(Voir le Chevalier Alier de Yvain de Chrestien de Troyes)

Alier fou ou alliés ou de l’Allier

 

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Le Gallois « devant lui s’est arrêté et très longuement l’a regardé » et marque son regret de voir un chevalier « beau et gent » ainsi frappé par le sort. Ayant recommandé à Dieu l’âme du défunt il repart (v. 21585-601).

 

Mais :

Non loing de la est caché le tresor : (2)

 

En effet,

« Puis, « tant a erré qu’il est entré en une lande très grande et très belle avec en son milieu une fontenelle très claire, plus froide que marbre. Au-dessus se dressait un bel arbre près duquel était une demoiselle qui de beauté semblait reine. Elle appuyait son visage sur sa main » (v. 21603-09).

 

Voilà donc un, sinon LE trésor trouvé… C’est vrai qu’il n’est pas fort caché… Sauf par sa main…

 

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Alors Perceval dit : « Belle amie, pour Dieu, ne me celez point pourquoi vous êtes si dolente » (v. 21615-17)

Nombre d’OR ? 21617 = (2)1, 618 ???

Nombre d’or près du TRESOR …

 

« … Perceval l’a bien regardée ;

belle il la vit et colorée

car de douleur elle était vermeille (donc merveille)

ce qui la rendait merveille-

-eusement plus belle » (v. 21631-34)

 

Puis lui demande quelles armoiries arborait son compagnon : « D’OR à trois lionceaux rampants d’argent » (v. 21642-43) répond-elle. Précisons toutefois que la plupart des manuscrits (KMQTU) le donnent vermeil et non point d’or, mais sur un plan symbolique ces deux émaux s’équivalent. En l’entendant, le Gallois reconnaît l’écu pendu au chêne et il lui rapporte ce qu’il a vu, au grand désespoir de la demoiselle pleurant le chevalier qui tant lui était cher et qu’on surnommait « le preux, le sage et le beau » (ms. KLMPTU). » …

 

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Le chevalier est effectivement trouvé l’œil crevé de ressort…

 

gent = gentil , comme ar gent  = art gentil … comme chêne gien = bruno d’agen, d’agien, gentil chêne gentil… Saint Bruno qu quqqu , qu, quoi !!! Donc les chartreux !

 

Saint Bruno n’a pas laissé d’écrits et c’est

Guigues II qui en a laissé…

http://peresdeleglise.free.fr/textesvaries/guigues.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_de_Lille

Alain de Lille

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

Aller à : navigation, rechercher

Pour les articles homonymes, voir Alain.

Alain de Lille, ou Alain Delisle ou Alain de L’Isle, latin : Alanus Insulis (avant 1128 à Lille (?) – 1202, abbaye de Cîteaux) est un théologien français, aussi connu comme poète.

De sa vie on sait peu de choses. Il semble avoir enseigné à Paris et il assista au concile du Latran en 1179. Il habita ensuite Montpellier (on l’appelle quelquefois Alanus de Montepessulano), vécut quelque temps hors de la clôture monacale et prit finalement sa retraite à Cîteaux, où il mourut en 1202.

De son vivant sa réputation s’étendait très loin et ses connaissances, plus variées que profondes, le firent surnommer Doctor universalis.

Théologie[modifier | modifier le code]

Alain de Lille fit partie de la réaction mystique de la deuxième moitié du XIIe siècle contre les premiers représentants de la philosophie scolastique. Son mysticisme, cependant, est loin d’être aussi absolu que celui des Victorins. Dans Anticlaudianus il exprime généralement l’idée que la raison, guidée par la prudence, peut par elle-même découvrir la plupart des vérités de l’ordre physique, mais pour l’appréhension des vérités religieuses elle doit se fier à la foi.

Le versant purement théologique de son œuvre en fait un représentant majeur de la grammaire spéculative appliquée à la théologie.

Ayant connu son floruit entre la somme théologique de Pierre Lombard et les œuvres de Thomas d’Aquin et Bonaventure, il restera durant les XIIIe et XIVe siècles une des autorités citées communément par tous les auteurs.

 

 

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Comme le signale Anne Dudant, dans son livre :

« Le cycle d’Harold », la figure du guerrier impie est représentée, malgré les apparences par ce chevalier tristement abattu… Est-il le sujet, la victime d’une faute contre l’ordre du Cosmos ?

Absent ici dans le texte, mais signalé par son écu et par le ciel frappé, …

Voyons cet écu …

« Sous le blason du cœur.

… Et si l’on examine son écu « d’or (ou vermeil) à trois lonceaux rampants d’argent » (v. 21641-43) on ne peut manquer de relever sa ressemblance avec celui de Perceval, « vermeil » (v. 21167 et 23100) « à un lion rampant d’argent » (ms. KLMPQTU v. 23101).

Ces références me font penser à un précédent travail, d’où sortaient ces séries de lettres … (à vérifier…)

 

Lion rampant donc…

Vertical … (comme pour s’accrocher à un axe invisible…)

Cet axe – quel serait-il sinon celui du monde ? – n’est visible que pour l’être qui dompte et verticalise ses impulsions passionnelles afin de les transmuer en Forces pures… » (Sansonnetti)…

(voir suite)…

« …En vérité, quittant ce corps désormais inerte comme pierre, le flux vital semble se transfuser dans une autre corporéité. Peut-être celle signalée par le fait que l’écu est suspendu à une branche, comme pour suggérer qu’un être invisible le tient devant lui…

… Comme le précise J ; Evola, « le cœur etr le sang sont en relation, et la transformation et l’ouverture qui se produisent dans le sang se centralsent dans le cœur ». Dès lors, la froide fontaine, en tant qu’allusion au centre subtil du cœur sous l’emprise de Saturne et qu’il faut délivrer, annonce la nouvelle épreuve de Perceval… »

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

28.
La tour de Boucq craindra fuste Barbare,
Un temps, long temps apres barque hesperique :
Bestail, gens, meubles, tous deux feront grand tare,
Taurus & Libra, quelle mortelle picque !

1.28 mains vertes =

La tour de Boucq craindra mains vertes fuste Barbare,

Vertes fustigations = vertes branches de noisetier

 

Bizarrement en 1.28 il est question de la tour de Boucq et Taurus qui rappellent que nous avons en 1.27 TROUVE =

TROU trouvé ???

« … p 148 … Le château de l’air.

Ayant quitté la demoiselle éplorée, le Gallois chevauche jusqu’au moment où, sur sa route, un château montre « SA TRES BELLE TOUR »… (v. 21667) et , curieusement, il n’a « ni murs, ni fossés alentour, ni haie, ni palissade, pour l’enclore » (v. 21688-89). …

 

La ressemblance avec le récit de « perceval » semble s’arrêter ici…

 

8:3

Au fort chasteau de Viglanne et Resviers

Sera serré le puisnay de Nancy:

Dedans Turin seront ards les premiers

Lors que de dueil Lyon sera transy.

 

 

Lors que de dueil Lyon sera transy.

 

Deuil du Lyon pour le chevalier Yvain ???

 

Bon ben , … (à travailler encore )…

 (à suivre …)

3 Comments

  1. Ann Weaver
    July 30, 2017

    This is a message to the Francis de Larivière » Quatrains VIII.3 et autres :Les traces des TRAS, thraces, trasse (32) webmaster. Your website is missing out on at least 300 visitors per day. Our traffic system will dramatically increase your traffic to your website: http://stpicks.com/27 – We offer 500 free targeted visitors during our free trial period and we offer up to 30,000 targeted visitors per month. Hope this helps 🙂 Unsubscribe here: http://priscilarodrigues.com.br/url/11

    Reply
  2. ig
    August 2, 2017

    Excellent pieces. Keep writing such kind of information on your site.

    Im really impressed by your blog.
    Hello there, You have done an excellent job. I will certainly digg it and
    individually recommend to my friends. I am confident they’ll be benefited from this web site.

    Reply
  3. Ann Weaver
    August 4, 2017

    I came to your Francis de Larivière » Quatrains VIII.3 et autres :Les traces des TRAS, thraces, trasse (32) page and noticed you could have a lot more traffic. I have found that the key to running a website is making sure the visitors you are getting are interested in your subject matter. We can send you targeted traffic and we let you try it for free. Get over 1,000 targeted visitors per day to your website. Start your free trial: http://v-doc.co/nm/jkfq0 Unsubscribe here: http://pcgroup.com.uy/2a

    Reply

Leave a Reply