Quatrain : 01-027 Lady dy, les dix 27 (30)

Posted by on Mar 22, 2014 in Recherche personnelle, Yves de Lessines | 1 Comment

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

(essai)

Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Siècles ; Sicles = Siciles, Siliceus-a-um (de silex)

Grappé = mis en grappe, mais aussi démoli pour faire des pierres de construction ?

C’est-à-dire un lieu préhistorique « Siliceus » et romain… détruit par le temps et par les hommes pour construire leur maison…

Mais aussi (2) Le tresor est caché, grappé, dans la grappe…

En fait, (4) « Qui par longs siècles avoit esté grappé »

Veut dire « le trésor des textes liturgiques (et peut-être autre chose) aqui avait été mis en grappe = collecté au long des siècles dans la liturgie des Heures.. ; se trouve référencé dans ce texte, c’-est –à-dire « ces centuries »…
1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

Dessous grappé = dessous est caché, enchainé, le sens véritable du texte dont la chaine logique est frappée du ciel comme par la foudre des Dieux…

 

« Sous le GUI et le HOUX embrassons-nous… »

Sol invictis

Eternellement vert, le gui est symbole d’immortalité. Son nom signifierait celui qui guérit tout. C’était le remède universel, la plante sacrée des prêtres celtes, les druides. Ceux-ci croyaient que le gui poussait sur les chênes grâce aux dieux. On dit que les druides coupaient le gui avec une serpe d’or mais cela semble peu probable car l’or est un métal mou et donc peu adapté à cet usage.

Les druides brûlaient le gui en hommage aux divinités et en distribuaient à l’assistance. En guise protection, nos ancêtres suspendaient le gui à leur cou ou à l’entrée de leur maison. Quand ils accueillaient des invités, ils les embrassaient en dessous du gui pour leur porter bonheur.

Quand, au IVe siècle, l’Eglise installa Noël en lieu et place de la fête païenne de Mithra, dieu du soleil invaincu (Sol invictis), le gui fut évincé pour cause de lien avec ce rite païen. On lui substitua le houx dont les épines rappellent la couronne du Christ et les boules rouges, son sang.

Viscum album

Le gui ou viscum album est un végétal étrange. Entre le moment où le bourgeon de fleur s’ébauche et où le fruit (toxique) mûrit, 30 mois ont passé. Le gui ne vit donc pas au rythme normal des saisons.

Cette plante est dite sempervirente (à feuilles persistantes). Elle reste verte toute l’année. Et tout dans le gui est vert: le bois, les tiges, les feuilles, les fleurs, les baies (mais elles deviendront blanches en octobre), les graines et même les suçoirs pourtant dans l’obscurité complète.

Le gui est qualifié de plante semi-parasite. Un équilibre s’établit entre le gui et l’arbre porteur.

Chaque année, les rameaux du gui produisent une nouvelle ramification. On peut ainsi aisément calculer son âge. Un plant de gui peut vivre de 50 à 70 ans.

SOL INVICTUS CULTE DE MITHRA

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

 

Grappé de longs siècles ce Gui, Sol INVICTUS , VISCUM ALBUM…

Les francophones l’appellent aussi Bois de Sainte Croix, Glu, Verquet, Blondeau, Gu, Vert de Pommier, Bouchon[4].

On ne le trouve jamais sur les hêtres et les platanes. Sa présence sur les ormes et les chênes est exceptionnelle, d’où l’importance que les druides accordaient au Gui récolté sur les chênes. La population des « chênes à Gui » est estimée pour la France à environ une quinzaine d’individus[8][réf. insuffisante]. Le chêne opposerait une barrière chimique empêchant la pénétration du Gui dans le rameau. Il ne peut se développer que sur des chênes ayant une déficience génétique, ce qui explique sa rareté[9].
Le Gui, parfois, peut aussi parasiter une autre touffe de Gui.

Son nom est issu du latin viscum, devenu *WISCU en gallo-roman sous l’influence du francique *wîhsila, sorte de griotte, puis *gwy et guy. L’ancien occitan quant à lui, a conservé le mot vesc issu directement du latin[14],[15]. Viscum signifie « colle, glu » (cf. visqueux) en référence à la viscosité de ses fruits. Album (alba, blanc) fait référence à la couleur blanchâtre des fruits.

Histoire et mythologie[modifier | modifier le code]

Les Grecs associaient le gui à Hermès, grand messager de l’Olympe.

Du temps des Gaulois, les druides allaient en forêt pour couper le gui sacré, le sixième jour de l’année celtique. Ils coupaient le gui en s’exclamant : « O Ghel an Heu » ce qui signifie littéralement « Que le blé germe ». Cette expression sera modernisée au Moyen Âge dans « Au gui l’an neuf ». [Informations douteuses] En Bretagne, au XIXe siècle encore, les enfants allaient frapper aux portes des maisons bourgeoises en criant le « blé germe » et ils recevaient des étrennes.

Les druides considéraient cette plante comme sacrée en raison des vertus médicinales, ou même miraculeuses, qu’ils lui attribuaient. Le gui était un talisman qui chassait les mauvais esprits, purifiait les âmes, guérissait les corps, neutralisait les poisons, assurait la fécondité des troupeaux, permettait même de voir les fantômes et de les faire parler. C’était le gui cueilli sur le chêne — chose rare — qui était recherché. Le chêne était l’arbre du soleil qui symbolisait la force et la puissance. Le gui était l’arbuste de la lune.

Un des plus célèbres mythes de la mythologie nordique implique le gui. D’après l’Edda de Snorri, le dieu Baldr, fils d’Odin, est rendu invincible par sa mère Frigg qui a fait jurer à toutes choses, plantes, pierres et êtres vivants, de ne pas faire du mal à son fils. Cependant le dieu malin Loki lui fait avouer qu’elle n’a pas fait jurer à une pousse de gui, tellement elle lui paraissait inoffensive. Alors Loki, jaloux de la popularité de Baldr, taille le gui et incite traîtreusement le dieu Höd de le lancer vers Baldr, ce qui le tue tragiquement.

Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
le chaine guien = SOL INVICTUS frappé du ciel par la LUNE dont le gui est l’arbuste…

CHÊNE = Quercus robur = pedunculata      ROBUR

 

 

Mais commence aussi à la fête du Gui, des druides, des celtes, Fête de début de l’année, l’An NEUF au Solstice  d’hiver, les grandes marées d’équinoxe … et le lever du soleil à son point le plus au SUD…

Orientation BASIQUE… Duquel dépendra les autres points cardinaux et NON DU POLE NORD MAGNETIQUE…

Il s’agit donc de se référer au POLE EST (est-ouest) du SOLSTICE d’HIVER…

ET éventuellement aussi au POLE EST de solstice d’été…

Ce qui donne un écart type dans lequel peut fluctuer (FLUX) les prises de mesures en tout genre (astrologiques ou terrestres)…

Donc, décalée par rapport à notre NORD actuel qui ne fluctue pas :  le pôle EST est donc un Flux fluctuant alors que notre pôle Nord est un FIXE régi par une masse métallique terrestre…

 

1.27.(1)
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
et

2.27.(1)

Le divin verbe sera du ciel frappé, (1)

Sont tous les deux « du ciel frappé »… en 27

Le 27-1, le 27-2 …

Le 27-11, le 27-12 ???

2.27.
Le divin verbe sera du ciel frappé, (1)
Qui ne pourra proceder plus avant. (2)
Du reserant le secret estoupé, (3)
Qu’on marchera par dessus & devant. (4)

PROCEDER est typique de la PROCESSION de L’esprit-saint et fait penser à la PRECESSION des équinoxes…

En effet, le soleil à son lever, ne pourra plus descendre plus au SUD, car il va STAGNER (dans les marais) pendant une dizaine de jours et ensuite remonter vers le nord jusqu’à l’équinoxe d’été… (le point intéressant ici, est évidemment la SORTIE du SOLEIL à l’HORIZON…

((Quatrain à l’horizon tempeste ??,)

En effet alors on peut comprendre mieux la phrase :

Que LE SOLEIL ne pourra procéder plus avant (2) et en même temps, Le CHRIST SOLEIL LEVANT ne pourra PROCEDER plus avant car après lui PROCEDERA l’ESPRIT-SAINT, qui PROCEDE du PÈRE et du FILS

(notre Credo :

Il procède du père et du fils, il recoit même adoration et même gloire, il a parlé par les prophète…)

Ce qui nous fait comprendre les paroles de Jésus…

« sur moi, vous pouvez blasphémer, m’injurier, mais celui qui blasphème ne sera pas pardonné… Car il PROCEDE et ne peut pas aller plus avant vers le sud (solstice d’hiver) et vers le nord (solstice d’été) en ce point d’apparition… Donc il y a des limites à la SALVATION… »

 

On comprend mieux aussi

« Du resserrant le secret estoupé… »

 

Le resserrant, c’est l’angle qui se resserre entre le point le plus au sud de l’apparition du soleil et le point le plus au nord de son apparition… (entre autre)…

Le Soleil Levant est le Trésor caché, grappé qui se lève à l’orient…

2.27.
Le divin verbe sera du ciel frappé, (1)
Qui ne pourra proceder plus avant. (2)
Du reserant le secret estoupé, (3)
Qu’on marchera par dessus & devant. (4)

Estoupé me fait penser à est TAUPER , mis sous terre et mis en galerie, donc MINé… Le Mine, …

Tellement bien TAUPé qu’on marchera par-dessus et devant…

Mais aussi : comme dans une terre taupée, surgissent des mots qui émergent , qui sortent de terre , visible à tous, mais sont le signe de galeries souterraines (galantes ou pas) qui forment un labyrinthe et des ressurgences sur une autre MOTTE de TERRE… Ici, de la motte 1.27 en 2.27 (Je m’imagine en taupe) …

La TAUPE , le TOP-MODELE des mineurs…

Les TAUPIERS, le TOP-MODELE des Démineurs …

 

Il faut un second souffle et puis un troisième pour rester dessous-terre…

1 .27,

2.27,

3.27

Donc,

1.27.
Dessoubz de chaine Guien du ciel frappé, (1)
Non loing de la est caché le tresor : (2)
Qui par longs siecles auoit esté grappé, (3)
Trouve mourra, l’œil crevé de ressort. (4)

2.27.
Le divin verbe sera du ciel frappé, (1)
Qui ne pourra proceder plus avant. (2)
Du reserant le secret estoupé, (3)
Qu’on marchera par dessus & devant. (4)

 

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

 

Que reste-t-il de nos amours avec les deux premiers quatrains étudiés ???

De l’expérience…

L’OCCIDENT…      LEVER DU SOLEIL…

Est fluctuant…

Et le Soleil embrase (enflammer (3)) l’HORIZON… en sortant de terre comme une taupe en « variant le ton », en variant sa sortie…

(3.27.1) ce n’est pas le prince lybique  Khadafi, plus aujourd’hui en tous cas… Puissant en Occident (notamment avec Bertusconi…)

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

Scavans aux lettres = le soleil s’avance  et recule au Lever de l’Aurore… Scavancant dans l’an , dans l’année…

François, notre Pape François le premier pape, mais le second francois après Saint François d’assise ??? Et Khadafi et Berlusconi …

Hum ! Très Nostradamique ce quatrain…

Surtout que certains Arabes viennent tout enflammer…

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

Deux François d’ARABE translater

Les « scavans » en effet ont translaté l’arabe en français ; Tolède en sait quelque chose…

Prince pince « R » ? pincer ? Comme LANGOUSTE pas bien cuite ??? (locustes et voisins)

Les savants arabes ont été traduits en français…

Occident enflammé par le Prince puissant d’Orient de FEU = le Soleil ? qui enflamme en « condescendant » en descendant l’Occident à l’Ouest translaté ???

(3) Il faut être condescendant un peu avec les lettres quand on « scavans » , s’avance, cave, excave savamment (e prudemment ; cave latin), en descendant dans la terre noire… Il faut prendre des pinces, des pincettes, des princettes, …

En effet l’occis dental n’est pas l’orient taal…

Puissant = « il est puissance son » : quatrain ???

sCAVant = CAVE et KAPH… le K…

Kaph, Kaf, ou Khaf (כ, prononcé [χ], voire [k][1]) est la onzième lettre de l’alphabet phénicien et hébreu. La lettre phénicienne donna le kappa (Κ, κ) de l’alphabet grec, le K de l’alphabet latin et de son équivalent cyrillique.

Le mot hébreu Kaf signifie “paume de la main”.

La valeur numérique de כ (forme normale, initiale ou médiale) est 20 et celle de ך (forme finale) est 500.

LA MONTAGNE DE KHAF…

11. KAPH, le Corps de Résurrection

 – Valeur numérique :  20

 – Planète :  Le Soleil

 – Signification :  La Paume de la Main

 – Rayonnement :  Jaune, orange et rouge ( noyau rouge au centre )

   Notions – Clefs :

 – Le Corps, la Coupe, le ” contenant ” …

 – L’action de recevoir, d’accueillir

 – Vaincre l’inertie

 – Triompher de la colère, de la frustration, de la révolte etc…

Au coeur du labyrinthe du psychisme humain et des pulsions du corps est un temple secret,

qui abrite une incroyable puissance de résurrection. En Kaph résident les mystères de la matière.

Elle régit les forces atomiques, magnétiques, électriques, et bien plus subtiles encore. Son pouvoir guérisseur est immense.

Il peut pénétrer tous les plans physiques jusqu’aux plus denses. Son action demande la volonté de secouer l’inertie

sous toutes ses formes, et son énergie illustre bien que ” Dieu vomit les tièdes “. Le piège le plus terrifiant pour une âme

est l’inertie, le ” à quoi bon? ” qui recouvre comme une chape de plomb tout élan créateur et étouffe la vie.

Or Kaph est puissance de Vie, et nous avons parfois besoin de son aide précieuse pour continuer à avancer.

L’énergie de Kaph vient activer dans l’intimité des cellules le code secret de notre hérédité divine, du corps de lumière.

(VOIR H. CORBIN et l’ISLAM : corps de lumière et montagne de Khaf… fd)

Ainsi réveillé, il devient ” pain de vie “, corps christique de l’Homme Nouveau.

Kaph nous indique qu’une action est nécessaire sur le plan matériel. Il faut peut-être canaliser une énergie de colère

dans une direction constructive à l’écoute de l’âme, ou bien il faut triompher d’une certaine paresse, qu’elle soit physique,

psychique ou spirituelle; et pour tout cela Elle est une aide précieuse.

Elle nous mène enfin à la conscience vécue que le corps est un temple sacré,

(Le Catholicisme dit que le corps est le TEMPLE de l’Esprit-Saint… fd)

et nous ouvre le chemin

pour nous permettre de le comprendre et de l’aimer. Elle nous aide à nous ouvrir réellement,

pour devenir une coupe offerte, lisse et sans faille, où pourra se déverser la puissance dynamique de la Vie.  (a vérifier tout cela…)

(Lisse et sans faille = basse et haute lice, métier à tisser et sans faille = tunique sans couture… La CAVE , CAVE Canem, MONTAGNE CAVéE, … fd)

 

LA DENT CREUSE… LA CAVE, la cavité, LA GROTTE ???

De BETH  (lettre B)  …   Bethleem

 

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

Cave en effet, escavée, EXCAVEE, … Scavamment EXCAVEE, … aux lettres HEBRAÏQUES  sera condescendant… KAV

 

De roi soleil, il devient prince libinique, nique, libidineux ? ce prince ???

Il est « puissant en Occident. (1) »

Mais : LIBINIQUE = Lis, ibis, bi, inique, queue en que, et Lis aussi LYBIE bien sûr… Mais on sent poindre aussi quelque chose come une « LIBIDO » bien cachée…

Un mot « LIBINIDEUX » Hideux … heu !

Docteur Jekill et Mister HIDE, quoi …

En tous cas, il englobe le « monde », le « mond (flamens-flamme) » car il contient des dents d’occis en Occident et des langues arabes et françaises, et famandes et picardes et hébraïques…

LANGUE et DENTS (creuse), PINCE = MACHOIRE, …

Deux outils princiers pour faire fonctionner la PRONONCIATION… des LANGUES…

Translater ? (4) Quand ? ben : LATER, plus tard en flamand) (flamins, flamine, flamme ) Tant enflammer. En  3.27.2

Il en a dans la « mond » des couleuvres et des crapauds, des lézards, … Un vrai « cabinet anglais cette « MOND », Bouche d’égoût qu’on va l’appeler…

Ou « Sterfput », ou siphon, ou « AVALOIR »…

STERFPUT = MORT-PUIT, no ? de Sterven-mourir et de Put Puit

sterven = mourir, càd disparaître dans le sol. D’où la notion de “puits perdu”.

et par “lavabos” (selon Reverso). (LAVABIS ME)

eaux sales

ou PUIT

siphon de cour, puisard, puits perdu, égout, fosse septique, caniveau, avaloir

ou

Pour NOUS…

LE PUIT EAU MORTS… ???? (Rudy ???)

Donc, dans ce STERFPUT , on voit GISANT  le « ASPERGE ME » en grégorien latin, le puit où l’on a jeté, enterré les morts, la Tombe du CHRIST, …

Et le quatrain qui contient :

5:5

Souz ombre faincte d’oster de servitude,

Peuple et cité l’usurpera luy mesmes

Pire fera par fRaux de jeune pute,

Livré au champ lisant le faux pRoesme.

Voyer le déplacement d’air, R, provoqué dans ce 5.5…

Fameux !!! On sait pourquoi …

D’ailleurs, tout est faux dans ce 5.5…

Faincte, usurpateur, fraux = fraude et faux, et faux ce POEME …

Vachement dans le puit ce SOLEIL…

Et encore un quatrain en put..

10:14

Urnel Vaucile sans conseil de soy mesmes,

Hardit timide, par crainte prins vaincu,

Accompaigné de plusieurs putains blesmes.

A Barcellonne aux chartreux convaincu.

(à voir)…

To PUT ???

 

 

 

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

Oui, scavants, soyez aux lettres con-descendants, au Q aussi qui descendent bas en CAVE-KAV comme le Soleil , vers l’Occident… sous la TERRE…

Ce soleil qui Transite, translate, TRANS LA TERRE et qui « later » « lâteur= pronunciation flamande) qui traverse la Terre de la Naissance (aurore, oriental, orient, arabes et libiques) vers l’occident ou il s’occit, pôvre soleil.. ;

Bien sûr le Feu franciscain…

Mais aussi le Labyrinthe et le feu solaire de la « CHUTE d’ICARE »… belle chute de quatre reins… Belle image…

Condescendant : il descend ce (s’cusez) con d’ICARE, Trop CARRé que pour voler dans le langage des oiseaux…, des anges, emplumé, oui, OVNI, non !…

Voilà où mène (épimenè-grec) l’ »EXHALTATION IMAGINATIVE » dont parle le psychologue PAUL DIEL dans son livre « Mythologie grecque »…

3:27

Prince libinique puissant en Occident. (1)
François d’Arabe viendra tant enflammer. (2)
Scavans aux lettres sera condescendant (3)
La langue Arabe en François translater. (4)

Soufflons ça manque d’air , ICHI , …

Chouflons, oui, cha manque d’R… dans ch’tunnel…

De l’air , de l’air,

Nous étouffons ????? TOUFFON ???

Allons voir le quatrain en touffon…

D’abord :

2.35.
Dans deux logis de nuict le feu prendra
Plusieurs dedans estoufés et rostis :
Pres de deux fleuves pour seul il adviendra,
Sol, l’Arq, & Caper tous seront amortis.

Voilà estoufés et a- mort-tis seraient-ils dans le STERF-PUT   ESTOUFFES par manque d’R, AIR, ???

Dans ce puit au deux logis de nuict (bis-cave, en anse = les quatrains en BYZANCE…)

De

Pres de deux fleuves pour seul il adviendra,
Des Prays fait advenir deux voies d’eaux en une seule voie… Il étouffe là-dedans… (Avec du feu qui prend aussi… Une flamme exigue ?) dans L’ARC du SOL et même du sous-sol…

Touffons du bois ….   Pour le feu sous-solaire …

Ca fait tousser cette fumée du feu sous-solaire …

Ca fait touffer, même en ch’ti… et même étouffer, …

Cette estoupe, cette poix, ….

Voyons ces touffes…

Ben oui :

8:63

Quand l’adultere blessé sans coup aura,

Merdry la femme et les filz par despit,

Femme assoumee l’enfant estranglera:

Huit captifz prins, s’estouffer sans respit.

 

On s’estouffe, on s’étrangle là dedans… en travaillant comme captifs sans répit…

« Quand l’adultere blessé sans coup aura, »

Ben , quand la terre , on aura blessé de CENT coups

Femme c’est pt’êt ben la FLAMME ou la FLEMME, s’il sont fatigués de donner cent coups dans la terre sans R…

Et plus …

9:87

Par la forest du Touphon essartee,

Par hermitage sera posé le temple,

Le Duc d’Estampes par sa ruse inventee.

Du mont Lehori prelat donra exemple.   

 

Yvo donne l’exemple…

Et si…

FOREST c’était FOREST en FRASNES (petit village)

Et si forest, c’était FORET, de FORER un STERFPUT, ???

Verdomme !

Touphon, ce serait étouffons et toussons dans ce puit foré comme à Renaix chez HERM ES Mi TAGE ???

Étouffons tout au fond… du FORET… de FORAGE…

 

Le Duc d’Estampes par sa ruse inventee.

Belle ruse inventée, si ce forest, fort à l’EST, coïncide avec et CONDUIT à CONDé =DUC d’ARQUEDUCT ARC de SOL, ARC-en –CIEL de Voûte sous-sol aire,

CE DUC estompé par une ESTAMPE, une RUSE inventée ?

Non, une ruse NON-Ventilée… !!!

Le Duc d’Estampes par sa ruse inventee.

In-ventée = non ventilée

Voilà le rapprochement des deux EST , d’Est en EST, d’où sort la LUMIERE CELESTIALE…

Le DUC CONDUIT CACHE DANS LA MALLE

 

1 ou 2.17. ?
Le champ du temple de la vierge vestale,
Non esloigné d’Ethne & monts Pyrenées :
Le grand conduict est caché dans la male,
North getés fleuves & vignes mastinées.

Mastinées = aux matines et mélangées…

 

REVENONS EN SERIE 27

3 :27 :

Trois, vingtchet…

Prinche libinique puichant en occhident

Franchois d’Arabe viendra tant enflammer…

Schavant aux lettres chera condeschendant

La langue arabe en Franchois tranchlater…

 

Chant en occident = chant en occhitant ???

Franchois= anchois et en choix viendra tant enflammer le cerveau… (qu’il devient las, hum)

Chavantôt, toslettres, lettressera… lettre resserra(2.27.(1)Le divin verbe sera du ciel frappé, (1))

Scavanttau lettres = c’est avant-tau tôt…

En effet, Scavanttôt, avant tôt est avant (au dessus) en rime (3) et descendant en  rime (4) et même condescendant, d’ailleurs en ch’ti , cela fait : chera condeschendant = chera de cherrer = tomber (chute en chute de quatrain = la tombée du soleil occidental condescendant à être occis… Comme le Christ Soleil, est condescendant à être crucifié sur la croix (de la Rose des vents) et condescendu par Joseph d’Arimathie (quatrain de l’AEMATHIEN sans R) ( et peut-être référence à AHRIMAN qui descend car c’est le contraire du bon dieu MAZDA qui monte dans le mazdéisme de Zarathoustra…)

Tranchlater, la Terre, later, Trans et tranch, à travers et trancher (rancher –ranger) couper le fil de l’horizon, donc, occir à l’occident…

Couper la terre en tranche, donc, des fuseaux et des horaires ; des parallèles, …

Nous sommes passé de l’AVENT à PÂQUES semble-t-il,

Avec tout cela !!!

Et puis le soleil va descendre dans la mine, dans la cave, sous la terre… de l’autre côté de la terre, nous laissant dans l’obscurité et les ténèbres… Et lui, continuant son petit bonhomme de chemin, comme une taupe, (mais pas pour lui, SOL INVICTUS)…

Pour essayer de voir dans ce noir de nuit, descendons condescendamment en 4.27

 

1.27

2.27

3.27

4.27

 

4:27

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Où est debout encor la piramide: (2)

Viendront livrer le Prince Dannemarc (3)

Rachat honny au temple d’Artemide. (4)

 

Tiens, un bonjour, d’Anne, remarque (3) …

Alors ce SOL-SOLIS-SOLEIL, qui descend en (4) c’est-à-dire au NADIR…

SALON ce SAL, LONG, …, MAN-SOL, …

Permutons puisque nous sommes passés de l’autre côté de la TERRE … Ben, Permutons les A avec les O…

 

SOLAN, MONSAL , ben voilà MON SAL en deuxième position… Et mon SOL en première position …

C’est le SOL de LAN, lentement, il décrit l’AN, LENT…

Nous sommes là de l’autre côté de la terre en HIVER de notre journée qui commencait en 1.27 à l’aurore…

Donc je dois retourner en (2.27) pour voir si je n’ai pas oublier le midi et l’ÉTÉ , alors que (1.27 et 3.27 = est (LEVANT-LEVAIN et ouest, ponant (Le ponant désigne traditionnellement l’ouest, par opposition au levant : le terme rappelle le côté duquel le soleil se « couche » (ponere en latin). En France, le mot « ponant » désigne la façade atlantique, mais peut cependant désigner, par extension du premier sens, des réalités différentes.(source wiki)…

PONANT de PONEre, o, is = poser, déposer placer, mettre, /ériger, élever, bâtir, fonder, exécuter (œuvre)/mettre sur la table, offrir, déposer/disposer, arranger, organiser, établir, instituer/abandonner, quitter, /placer auprès de, donner la garde/mettre au nombre e , ranger parmi, /mettre en avant, avancer une idée, (pro-ponere), citer, affirmer, …/supposer, admettre, …

Notons le levain du Soleil, image du CHRIST et non le christ à l’image du soleil, … Le créateur n’est pas l’œuvre et l’œuvre n’est pas le créateur, … A moins d’une symbiose … (LOCUS ISTE…, LOCUS ILLE)…

Je retourne voir 2.27 :

2.27.
Le divin verbe sera du ciel frappé, (1)
Qui ne pourra proceder plus avant. (2)
Du reserant le secret estoupé, (3)
Qu’on marchera par dessus & devant. (4)

J’ai l’avant, l’AVENT, j’irai de l’avant…

J’ai dessus et devant … ? Et Ponant ???

Non…

 

4:27

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Où est debout encor la piramide: (2)

Viendront livrer le Prince Dannemarc (3)

Rachat honny au temple d’Artemide. (4)

 

SOL et SOL et l’ARC du Soleil dans le ciel, la course du soleil dans le ciel, …

Tarascon de SEX, SEXT arasconde…

Où est debout encor la piramide: (2)

Soleil d’Egypte, alphabet hébreu (encore enployé chez les bénédictins d’aujourd’hui) dans le psautier ou l’antiphonaire

Antiphonaire d’antienne, d’antienne de locuste marin…

Antenne de langoustine, angoustin, augustin, cité divine, « cité de dieu », lumière de dieu, cécité des hommes…

 

4:27

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Où est debout encor la piramide: (2)

Viendront livrer le Prince Dannemarc (3)

Rachat honny au temple d’Artemide. (4)

 

Le sol, viendra en hiver, dessous terre, du nord, dannemarc , d’hiver livrer, l’ivraie de la livrée d’hiver…

Temple de sextarascon …

Salon, mansol ; mansol sans lon sans long = mas, voir quatrain «  le grand temple du mas ??? »

Temple d’abou simbel ?

Ou est debout encore la pyramide…

 

Abou Simbel est un site archéologique de Basse-Nubie sur la rive gauche du Nil dans la région d’Assouan mondialement connu. De l’ancienne ville subsistent presque intacts deux temples que Ramsès II (XIXe dynastie) fit creuser dans le grès de la montagne occidentale, face au Nil. Le grand temple, précédé de quatre colosses assis représentant le pharaon, était consacré à , Amon et Ramsès. La première salle du temple est une salle hypostyle, où l’on trouve une statue d’Osiris, la salle suivante est consacrée au dieu Ptah. Le petit temple ou temple d’Hathor est précédé de six statues debout figurant le pharaon et sa femme Néfertari. Menacés d’être submergés en raison de la construction du haut barrage d’Assouan, ces temples ont été découpés bloc par bloc (1 305 blocs dont certains atteignaient trente tonnes) et remontés 64 m au-dessus de leur emplacement primitif sur un escarpement artificiel (19631968) à la suite d’une campagne de protection lancée par l’Unesco.

À cent kilomètres à l’ouest se trouve aussi un observatoire astronomique préhistorique sur le site de Nabta Playa. Cet observatoire serait selon la NASA l’un des plus anciens existants au monde. (wiki)

Le cercle-calendrier[modifier | modifier le code]

                       

 

le cercle mégalithique à Nabta au moment de son relevé en 1992

Ce monument cérémoniel, même s’il n’est pas très grand (environ 4 mètres de diamètre – voir photo), est vraiment très impressionnant. Il consiste en une série de tronçons de pierres en grès arrangées en un cercle. Sur le cercle, on voit un groupe de quatre couples de pierres plus grandes, formant des « portes ». À l’intérieur du cercle, on a trouvé trois autres couples de pierres disposées en ligne. Ces rangées, aussi bien sur que dans le cercle, dessinent deux lignes de vues, orientées l’une nord-sud et l’autre 70° nord-est. Cette ligne vise la position calculée du lever du soleil au solstice d’été, au moment où le calendrier a été construit (voir calcul de Malville) ; cette position correspond au début de la saison des pluies dans le désert.

 

 

Le calendrier de Nabta Playa remonté dans les jardins du musée de la Nubie à Assouan

L’âge exact du cercle n’est pas connu ; toutefois une mesure au carbone 14 indique une date aux alentours de -4900. À noter certaines analogies avec Stonehenge en Grande-Bretagne, bien que le calendrier de Nabta Playa soit de 1000 ans plus ancien.

 

Ou est debout encore la pyramide…

La pîr amide ; le mont pîr-renaix

Amide, pîr ami de,

ami de pîr

4:27

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Où est debout encor la piramide: (2)

Viendront livrer le Prince Dannemarc (3)

Rachat honny au temple d’Artemide. (4)

 

Du francique *haunjan (→ voir honen en néerlandais), romanisé en Gaule du Nord en *haunīre.

Blâmer quelqu’un en lui faisant honte, en le vouant au mépris public.

Honny = honey= miel

Au nid

Rachat = le livre de Rachel…    Rach…

Rachel (hébreu רָחֵל (raḥel) : brebis) est un personnage de la Genèse, le premier livre de la Bible. Elle est la cousine et la seconde femme de Jacob. Elle est également la fille de Laban et la sœur de Léa. Elle est présente sur les jeux de cartes en la personne de la dame de carreau.

Sommaire

[masquer]

Récit biblique[modifier | modifier le code]

Rachel est la première personne de sa famille que Jacob rencontre près d’un puits à son arrivée à Harran. Lorsque Jacob voit Rachel, fille de Laban, frère de sa mère, conduisant le troupeau de Laban, il s’approche, roule la pierre de dessus l’ouverture du puits, et abreuve le troupeau.

Il pleure en embrassant Rachel. Jacob apprend à Rachel qu’il est parent de son père, qu’il est fils de Rebecca. Et elle court l’annoncer à son père. Dès que Laban entend parler de Jacob, fils de sa sœur, il court au-devant de lui, il l’embrasse et le fait venir dans sa maison. Jacob tombe amoureux de Rachel et veut l’épouser.

Après sept ans de travail chez Laban, ce dernier marie Jacob à Léa au lieu de Rachel. Sept jours plus tard, Jacob épouse enfin Rachel, en échange de la promesse de travailler sept autres années au service de son beau-père [1]. Rachel est stérile. Jalouse de la fécondité de sa sœur, elle demandera à Jacob de coucher avec sa servante Bilha, pour avoir des enfants de cette manière[2].

Plus tard, elle lui donnera finalement deux fils : Joseph puis Benjamin, dont la naissance lui coûta la vie alors que la famille revient dans le pays de Canaan.

Rachel décède sur le chemin du retour vers Bethléem. Le tombeau de Rachel, lieu saint du judaïsme, symbolise pour les Juifs la route que les Judéens prirent lors de l’exil de Babylone.

 

RACHEL  = RACHAT par le CHRIST…

RACHEL ET JACOB… ou

UNE HISTOIRE DE PUITS…

Puis-sque on met JOSEPH dans le puits…

 

 

Artemis

Dans la mythologie grecque, Artémis (en grec ancien Ἄρτεμις / Ártemis ou Artéminusus) est la déesse de la Chasse, et une des déesses associées à la Lune (par rapport à Apollon, qui est lui, associé au Soleil). Elle est assimilée dans la mythologie romaine à la déesse Diane. Ses attributs sont le cerf, l’arc en or le carquois et les flèches.

Elle est la fille de Zeus et de Léto et la sœur jumelle d’Apollon (ou simplement sa sœur, selon l’hymne homérique qui lui est consacré), avec lequel elle partage beaucoup de traits communs.

 

Chasseresse à l’arc d’or[modifier | modifier le code]

Coureuse des forêts, sauvageonne insoumise et fière, Artémis appartient avant tout au monde sauvage, alors que son frère Apollon se présente comme un dieu civilisateur. Seule parmi les dieux, à l’exception de Dionysos, elle est constamment entourée d’une troupe d’animaux sauvages, d’où son épiclèse de Ἡγημόνη / Hêgêmónê, « Conductrice ». Elle est aussi à la tête d’une troupe de nymphes (20 nymphes du mont Amnisos, selon Callimaque) et de jeunes mortelles, qu’elle mène à travers les forêts. L’Iliade en parle comme de « l’agreste Artémis […], la dame des fauves (πότνια θηρῶν / pótnia thêrỗn)[5] ».

Surnommée « la Bruyante » (Κελαδεινή / Keladeinế), elle mène sa meute et les pousse de la voix. Artémis possède en effet le double visage de la compagne des animaux sauvages et de la chasseresse. La biche symbolise bien son ambivalence : la bête est sa compagne favorite, et de nombreuses représentations la montrent à son côté. Néanmoins, Artémis est aussi celle qui est réputée pour suivre de ses flèches cerfs et biches, même si peu de textes l’attestent.

 

 

Didrachme de Ionie représentant la déesse Artémis

La déesse sagittaire est enfin appelée par Homère Artémis khrysêlakatos, « à l’arc d’or », et par Hésiode iokhéairê, « l’archère »[6]. Chez Homère, l’arc se dit βιός / biós, qui se rapproche de βίος / bíos, « la vie ». C’est pourquoi, Artémis, encore appelée « la radiante », est aussi celle qui guide les égarés, les étrangers, ou les esclaves en fuite au cœur de la nuit. Aussi Artémis porte-t-elle en latin le nom de Trivia, « celle qui éclaire la route aux carrefours de la vie ».

Sa dextérité à l’arc est illustrée dans l’épisode nommé catastérisme où elle tue par erreur son amant Orion.

 

L’arc

4:27

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Où  est debout encor la piramide: (2)

Viendront livrer le Prince Dannemarc (3)

Rachat honny au temple d’Artemide. (4)

 

Voilà l’ARC d’Artémide

L’ARC de BIOS, l’ARC de la VIE, LUNE, …

TRIVIA = TRI VIA …

TRIVIUM, ii, n. Carrefour, place publique, …

Etrange que tri vium ait donné carré-four (quatre)…

 

Vierge sur la Lune = APOCALYPSE DE JEAN…

 

DIANE CHASSERESSE + ARTEMIDE CHASSERESSE…

DIANE MARC = MARQUE DE DIANE…

Ou est debout en CORPS la PÏR AMIDE

= debout en corps, la statue en pîr, pierre , amide , ami de Pierre,

Le Prince Marc, Saint Marc ??? ami de Jésus

(Viendront livrer le Prince Dannemarc (3))

Le Prince des Ténèbres, nous sommes en (4.27.4) donc avec le soleil dessous terre = la nuit, l’antipolle, l’antichrist… Viendront livrer Jésus et le SEXT Sacer exercitus Templi… à la Lune…

Artémide qui tue son amant : Jérusalem qui tue Jésus, l’Eglise qui tue son SEXT…

Virginité….

 

 

 

 

Déesse vierge[modifier | modifier le code]

 

 

Diane au bain, par François Boucher (1742)

Tout comme Athéna et Hestia, Artémis est une déesse « vierge ». Elle a demandé à son père de garder sa virginité pour toujours à cause de l’aversion pour le mariage que lui a donné sa mère dès la naissance. Improprement considérée par les mythocritiques jusqu’au XIXe siècle comme « chaste », jusqu’à ce que Jean-Pierre Vernant éclaire davantage les adjectifs accolés à son nom. Artémis est parthenos, la vierge qui s’occupe du feu, ou, comme le rapporte Plutarque, celle qui s’abstient de tout commerce sexuel avec des hommes. Elle punit sévèrement les hommes qui tentent de la séduire : « tristes noces, celles que briguèrent Otos et Orion[7] ». Quand Actéon la surprend par hasard dans son bain, elle le métamorphose en cerf et le fait déchiqueter par ses propres chiens.

Elle surveille également la chasteté de ses compagnes : elle menace de tuer Callisto, enceinte de Zeus.

Épithètes, attributs et sanctuaires[modifier | modifier le code]

 

 

Artémis du type d’Éphèse, IIe siècle apr. J.-C., Musée de Selçuk

 

Déesse lactatrice par excellence (polymastique pour les médecins, mes deux seins, (en siens mains… v. quatrain)…

Peut-être voir l’Evangile de Marc à ce sujet (jardin des oliviers) ???

Elle punit sévèrement les hommes qui tentent de la séduire : « tristes noces, celles que briguèrent Otos et Orion[7] ». Quand Actéon la surprend par hasard dans son bain, elle le métamorphose en cerf et le fait déchiqueter par ses propres chiens.

Elle surveille également la chasteté de ses compagnes : elle menace de tuer Callisto, enceinte de Zeus.

Brrr !   Pas très commode …

Ni pour OTOS qui n’a pas un beau nom = ôte os

Dans la mythologie grecque, les Aloades ou Aloïdes (en grec ancien Ἀλωάδαι / Alôádai ou Ἀλωεῖδαι / Alôeîdai) sont des frères jumeaux, nommés Otos et Éphialtès ou Éphialte (Ὦτος καὶ Ἐφιάλτης / Ỗtos kaì Ephiáltês, « Oiseau de nuit et Cauchemar »),

Ni pour Orion qui pourtant a un beau nom = Ô, rions…

Dans la littérature grecque il apparaît pour la première fois sous les traits d’un incroyable chasseur dans l’Odyssée de Homère, où Ulysse aperçoit son ombre dans le monde souterrain. Il n’est présent que dans peu de textes et n’est le héros d’aucune grande épopée. Ovide parle de sa naissance dans un poème contenu dans les Fastes, mais ce n’est en réalité qu’une version primaire d’un unique épisode. Les quelques fragments restants de la légende nous ont renseigné sur certains aspects de la Grèce Antique, comme sa préhistoire ou encore sur l’origine de la création d’un mythe grec.

Où  est debout encor la piramide: (2)

 

En cor, En COR, … quel tendre cœur…

On comprend alors

Salon, Mansol, Tarascon de SEX, l’arc, (1)

Qu’elle tue l’armée du temple de SALOMON

SALON-LON-MAN SALOMON

Salon Mansol = SALOMON + nal

Etc…

 

Donc en 5.23

Nous devrions redécouvrir le SOL INVICTUS ou la résurrection du SOLEIL, CHRIST…

 

5:27

Par feu et armes non loing de la marnegro,

Viendra de Perse occuper Trebisonde:

Trembler Phatos Methelin, Sol alegro,

De sang Arabe d’Adrie couvert onde.

 

Ben oui, prédiction juste : SOL ALEGRO

Forcément qu’il est alégro le Sol, puisqu’il ressort de sous-terre… après avoir été tué pour avoir été livré en 4.27…

DE LA MER NOIRE , SORT le SOL ALEGRO, …

De l’onde et de bis ondes…

TRES BIS = 6

 

5:27

Par feu et armes non loing de la marnegro,

Viendra de Perse occuper Trebisonde:

Trembler Phatos Methelin, Sol alegro,

De sang Arabe d’Adrie couvert onde.

 

Et il sort de MARNEGRO de la MER NOIRE, de l’obscurité de la nuit…

De l’ONDE NOIRE, citée deux fois dans les vers (2) et (4)…

Phatos, ya pas photo…. C’est photas… L’as des photons… C’est PHOS,photis, LA LUMIERE et même le COR de LUMIERE…

Corps photique (voir H. Corbin) et les photismes …

IL revient à l’Orient de PERSE…

Adrie = drie = trois = tre (tre-bis-onde) et tre-mbler…

Couvert de honte

Mur d’Adrien…

 

Phatos, methelin = selin methe phato ??? FATO le nom (voir quatrain ?)

Sort du LINCEUL ???

 

6:27

Dedans les isles de cinq fleuves a un,

Par le croissant du grand Chyren Selin:

Par les bruynes de l’aer fureur de l’un,

Six eschapés cachés fardeaux de lyn.

TRES BIS = 6

Disais-je en 5.27 et oui, nous venons en TRESBIS ondoyant sur les centuries… comme trame sous chaine de tissage …

Et  en 6.27 : il y a :

6:27

Dedans les isles de cinq fleuves a un,

Par le croissant du grand Chyren Selin:

Par les bruynes de l’aer fureur de l’un,

Six eschapés cachés fardeaux de lyn.

 

De 5.27 = CINQ fleuves de mots de m’ EAUX

A un 6… SIX

Six eschapés cachés sous le fars d’eaux ondoyante

(en 5) de lyn = le fardeau de lignes interrompant la compréhension… des 5 premiers quatrains (1 à 5 fleuves)

« Par les bruynes de l’aer = par les brumes de cette incompréhension, et aussi de l’AER, l’AIR, l’R déplacement d’R, …

6:27

Dedans les isles de cinq fleuves a un,

Par le croissant du grand Chyren Selin:

Par les bruynes de l’aer fureur de l’un,

Six eschapés cachés fardeaux de lyn.

 

On comprend mieux ( ?) le  6.27 ( ?)

« Par le croissant du grand Chyren Selin: (2)

SE LIN ceul REN CHY, ce linceul ranchi, donc ranché, rangé…

par du SEL, UN (în) qui empêche de RANCHÎR, RANCIR (comme du beurre SALé)…

« Par le croissant du grand Chyren Selin: »

= chiren = siren = sirène = Simon de CYRENE,

SIX MONTS le Cyrénaïque en 6.27…

Chyren Selin = SY REN CHE LIN

Six eschapés cachés fardeaux de lyn.

SIX est chappé = caché par CH’T’I language…

Simon de Cyrène porte le FARDEAUX fardé par la chappe cachés : la FARD d’ »Ô »… de l’un

Le SIX plus lin l’un = ALLER AU 7.27

Le phare de l’EAU = PHAROS…

Voir quatrain pharos avant d’aller au 7.27 :

« 5:16

A son haut pris plus la lerme sabee,

D’humaine chair par mort en cendres mettre,

A l’isle Pharos par Croisars pertubee,

Alors qu’a Rodes paroistra dur espectre. »

Lerme = larme (a étudier en fonction de cette série…)

 

Revenons à nos quatrains LADY 27…

 

Par les bruynes de l’aer fureur de l’un,

Pazr les BRUITS de l’R fut fureur de l’un, car l’autre …

RAMAIT EN-DESSOUS DE LUI DANS LA  TRIREME …

 

Ou alors a fait une erreur qui a ouvert des bruits d’air entrant dans la mine…

Y aurait pas une ancienne mine d’OR des fois ???

 

Les bruits d’air des rameurs sous l’effort devaient être fraîchement commentés si l’on en juge…

En p.155 du livre  « NEROPOLIS » déjà cité…

« …un peu plus haut encore s’échinent les « thranites », qui ont un traitement supérieur parce qu’ils manient la rame la plus longue et la pls lourde (1) … »

(1) : La disposition oblique et en escalier des sièges est confirmée entre autres par une plaisanterie nauséabonde d’Aristophane, où l’on voit un zeugite « péter dans la gueule du thalamite »…

Voir donc ARISTOPHANE…

Qui comme on le sait dans la tirade du nez de Cyrano disait :

« Ce nez, Monsieur,

qu’Aristophane appelait

Hippocampéléphantocamelos,

Dû avoir sous le front tant de chair sur tant d’OS »…

 

Forts de tout cela ou déforcés peut-être, allons à 7.27

7:27

Au cainct de Vast la grand cavalerie,

Proche a Ferrage empeschee au bagaige:

Pompt a Turin feront tel volerie,

Que dans le fort raviront leur hostaige.

 

Si la grande cavalerie RIT,  c’est qu’il y a une cabale qui fait rire …

Sans rie, cavale est une cabale… Comme quelqu’un qui tue sa belle-mère est un bon caballeros…

7:27

Au cainct de Vast la grand cavalerie,

Proche a Ferrage empeschee au bagaige:

Pompt a Turin feront tel volerie,

Que dans le fort raviront leur hostaige.

 

Au cainct = au CINQ

De VAST = dévaste ou Saint-VAAST, VASTE

Proche à ferrage = que les chevaux doivent être ferrés à Saint-Vaast ???

Prompt à TURIN = pompe à purin ???

Lors de l’arrêt, se feront voler les bagages ???

Au ceint, sein, cinq, saint, de V  ast = encore un cinq mais romain, cette fois.. ;

5 x 5 cette fois et non plus 4 x 4…

Verdomme !

SINT VAAST = SINT = qu’ils sont =

un SUBJONCTIF 3 ème pluriel de ESSE = SINT

traduction :

Qu’ils soient à SAINT VAAST pour ferrer leurs chevaux et prendre la pompe à purin dans leur bagages simulant un vol ???

Mais l’extrait de l’air vicié du rameur …

N’est ce pas la pompe à purin ???

7:27

Au cainct de Vast la grand cavalerie,

Proche a Ferrage empeschee au bagaige:

Pompt a Turin feront tel volerie,

Que dans le fort raviront leur hostaige.

ARISTOPHANE RIT…

Qui fera rire et même VOLLE RIRE  =

Rire aux éclats , pleins rires, …

Que dans le fort AVIRON, raviront leurs hôtes…

De l’OST (ende) …

Ou le FORT AIGE = le FORAGE !!!

Bon, très drôle…

Je comprends mieux les ondes et les ondulations précédentes… Je sens la GONDOLE de rire…

POMPT à TURIN = POMPEE tire T à T = tire TT…

POMPURIN à = bien : pompe à purin…

Mais encore…

 

8:27

La voye auxelle l’une sur l’autre forniz

Du muy desert hor mis brave et genest,

L’escript d’empereur le fenix

Veu en celuy ce qu’a nul autre n’est.

 

JULIEN l’APOSTAT = L’escript d’empereur le fenix

 

La voye d’eaux auquelle…

L’un sur l’autre fornique..  le FORT NEZ… le O et le Q

FORNIX = voûte, cintre, arc,arcade, porte cintrée, maison de débauche…

Fornicatus = fait en forme de voûte…, cintré, …

FORNAX = four, forge, …

Fornacula = petit four…

De muy desert = dissertation = de beaucoup de discours, il sera fait… parmi les braves et les jeunets…

L’écrit d’IMPERATOR, le PHOENIX fornicant, fort fornicant (pelican)

L’escript = l’ S écrit en romain… empereur = S.

Les cris de peur d’un pet d’empereur le penix fornicant,

Vu en ce cel uy, ouï, celoui, ce qu’a-cas nul = o trou du qu(a)ul = cul (sans a)  nu (l) autrau = picard = au trou n’est … CANULE OQ

CANULARD = CACA-NUL O LARD du Q …

A avec aristophane,

Ce CANULE à n’autre n’est VU !!!

On arrive en 9.27 et 10.27, donc effectivement à al fin des ladies and gentlemen

LATRINES pour dames et latrines messieurs…

A défault de trinité… Mais à chaque chose en son temps car le quatrain 1.1 n’est-il pas mystique alors qu’Yvain est sur la SELLE d’AERAIN ???

OE, AE = voyelles qui forniz entre elles

Il est donc « à selle » et il moule (et le limbe etle pied) aerain  = bronze et aerain = reins

Donc, il moulle un bronze sur la selle des reins…

Depuis le début Ambi-gu !!!

 

Nous étions donc sur un trirème depuis le début de ce travail et avec la course du soleil, également sur la barque égyptienne de RÂ… sur les ondes…

 

Remarquez également que les rameurs sont placés en quinconce, en arrête de poisson, en chevrons chevronnés de la RAME, de la RIME, et du TISSU à chevrons…

Remarquez encore que nous sommes passé de iv en v et puis en vi (indiqué dans le texte, puis en vii… donc, les sens s’additionnent et ici nous voyons le sens le plus facile celui qui arrive en Queue de travail, ldonc la lettre Q après être passés en P

ET SPQR et CQFD : quand on a ramé autant qu’en trirème, les rameurs, c’est normal sont OQPAPT…

Vous êtes recalé pour votre traduction mon ami…

A moins, a moins que les deux quatrains suivant nous repêchent ????

Je découvre avec vous…

 

9:27

De bois la garde, vent chez rond pont sera,

Hault le receu frappera le Daulphin,

Le vieux teccon bois unis passera,

Passant plus oultre du Duc le droit confin.

 

De haut bois, instrument à vent, chez rond = O

Hérault, chez rond = le vent d’ ACHERON

L’Achéron (en grec ancien : Αχέρων ; latin : Achĕrōn / Achĕruns) est un fleuve d’Épire, en Grèce. Il se jette dans la mer Ionienne à 8 kilomètres de Parga, dans la baie de Fanari. Son nom moderne est Acherontas (grec : Αχέροντας), Phanariotikos (Φαναριώτικος), Mavropotamos (Μαυροπόταμος, « fleuve obscur / noir ») ou fleuve de Kamariotis[Quoi ?] (Καμαριώτικο ποτάμι).

Dans l’Antiquité, il arrosait le lac Achérousia, progressivement transformé en marais (Acherusia Palus marais achérontiques) puis asséché.

Dans la mythologie grecque, l’Achéron est une branche de la rivière souterraine du Styx, sur laquelle Charon transportait en barque les âmes des défunts vers les Enfers. Il reçoit deux affluents en sens contraire : le Cocyte et le Phlégéthon.

Dieu fleuve, il est fils d’Hélios (le Soleil)[réf. nécessaire] et de Gaïa (la Terre), et est marié à la nymphe Orphné. Il est le père d’Ascalaphe.

Zeus le précipita aux Enfers pour avoir étanché la soif des Titans. Charon manœuvre sa barque sur l’Achéron qui charrie d’énormes blocs de rochers.

Dans la Divine Comédie de Dante, l’Achéron forme le bord de l’Enfer.

Sources[modifier | modifier le code]

 

Ben non, c’est un fleuve de l’EPIRE,

De bois la garde, vent chez rond pont sera,

Vent cher au pont sera (cheronesse quatrain ?)

Là, las, regarde regarde de vent, devant, le pont de bois sera, ce rat, ce RÂ- AMONT – AMON

Trop tard, Hault le receu, le pont de bois en plein FRONT…

CHARON pas chez rond…

Phanariotikos (Φαναριώτικος), Mavropotamos (Μαυροπόταμος, « fleuve obscur / noir ») ou fleuve de Kamariotis[Quoi ?] (Καμαριώτικο ποτάμι).

Potamos =  le quatrain PENPOTAM…

 

De bois la garde, vent chez rond pont sera,

Hault le receu frappera le Daulphin,

Le vieux teccon bois unis passera,

Passant plus oultre du Duc le droit confin.

 

Gare ! Sera, ce rat, sera frappé par HéRA, le DOS FIN, ??? CE RAT D’EAU,

CE RADEAU de la MEDUSE…

Je sens que des textes superposés se mélangent…

Le bois de TEC … Le hautbois en bois de tec…

De tes …

Les vent de chez l’ »eau », l’ »Ô », …

FRAPPE ! râle le fin Daul, le fin dos …

Passant les confins du Monde ???

Le vieux CHARON…

 

De bois la garde, vent chez rond pont sera,

Hault le receu frappera le Daulphin,

Le vieux teccon bois unis passera,

Passant plus oultre du Duc le droit confin.

 

Passant pas  plus outre ducuduDuc…

Un neuf c’est pas un VIEUX… nous sommes en 9.27

= deux 9, 9 car 9 = 2 + 7 = 9

Cela fait deux œufs…

Le Daulphin = phin de LAUDES = fin de laudes..

C’est DORPHIN = DOR FIN

Dors, dors dors le petit, fils… Haultbois, résonner musette…

Un CONSUL passant suLE PONT , non, passant le RUBICON…

Passant plus oultre le droit ROMAIN…

 

Le droit = le rectum, = ligne droite

Rectus = droit/régulier, règles, regarder en face/ raisonnable, censé, complet, judicieux/juste, honnête, loyal, franc/ bon, vertueux…

Ici, je crois que la traduction doit être superfine, sinon on risque de mal tomber…

« in fine » à la fin, puisque nous sommes arrivés au mot confin de ce quatrain confiné dans ce coin inférieur DROIT…

Je préfère commencer avec la traduction : droit = judicieux… et encore…

Vous me direz si vous arrivez aux mêmes conclusions que moi…

 

Passons donc à la LADY DI… 27

 

10:27

Par le cinquieme et un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clement, Iule et Ascans recules,

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

 

Non, ce n’est pas la rime en cules de Sieur Hercule

Qu’il faut lire, mais plutôt celle en ique comme bellique,

Car la CLEf de CLEMENT  car suit IULE

Et sans son CESAR : JULES CESAR de l’ SP de l’ESPEE

Cela sonne le Q d’hercules on y ajoute : SPQ

L’aigle, c’est bec, serres et ailes…

Qui vole dans l’R

On a donc SPQR…

C’est JULES CESAR

Et la GUERRE DES GAULES =

DE BELLO GALLICO

Il a l’SPQR OQ le CONSUL qui passe le RUBICON…

Et qui n’avance pas recule …

HERCULANUM…

 

10:27

Par le cinquieme et un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clement, Iule et Ascans recules,

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

 

Ne recule pas , Hercules,

Se dira : JULES

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

= viendront ouvrir le temple des VESTALES

Les VESSES-TAAL-TALEN

= le TEMPLUM TALENTIS

= le temple des talents…

Viendront ouvrir le temps ple, ex emple , de main = demain, …

 

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

Onc n’eurent si grand piques :

(Histoire des grecs qui gagnèrent car ils avaient les piques les plus longues…

L’espée = les pets, …, les PAIX, …, l’épais, …

La picque = pilum…

 

Par le cinquieme et un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clement, Iule et Ascans recules,

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

 

Iule et Ascans = JULIUS CAESAR

Un CLEMENT V de main BEL ique, un grand RECUL

« ALEA JACTA EST »

 

Et si je fais demi tour au lieu de RECULER come HERCULES me le dis…

Et que je reviens en

9:27

De bois la garde, vent chez rond pont sera,

Hault le receu frappera le Daulphin,

Le vieux teccon bois unis passera,

Passant plus oultre du Duc le droit confin.

 

« ALEA JACTA EST » « le sort en est jeté »

Dit par JULIUS CAESAR

Passant le « RUBICON »

Me donne : ALEA = le sort

Et ALES = OISEAU = ALLES en flamîn,

Flamîn rose…

Teccon = noctis  de NOX-noctis = nuit, nocturne

NOCTE = de nuit

Comme « DE NUIT SECRETE ETUDE »

 

8:27

La voye auxelle l’une sur l’autre forniz

Du muy desert hor mis brave et genest,

L’escript d’empereur le fenix

Veu en celuy ce qu’a nul autre n’est.

 

L’escript d’empereur le fenix

C’EST L’ ENSEIGNE

SPQR, L’AIGLE, dans L’ENSEIGNE,

LE SANG l’enseigne, le signe, …

Les centuries l’ENSEIGNE, SPQR et l’AIGLE,

La voye auxelle l’une sur l’autre forniz

OQ =  et « ALEA JACTA EST » 

EJACULE (JACERE)

Passant plus oultre du Duc le droit confin.

ENFIN dans le droit chemin cela donne :

L’UNION CONJUGALE, CONJUGUE LE VERBE…

CONJUGAISON,

CONJUGUE

GAI SONS…

 

CONJUGAISON DES VERBES EN AIR , ER , …

Pour DEMAIN (de main bellique)

 

Par le cinquieme et un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clement, Iule et Ascans recules,

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

 

ASCANS = SANS CAS = CENT CAS et

IULE = RèGLES = les règles… = les R aigles, …

Car « law and rules » = la loi et les règles…

En bois les règles…

« DURA LEX SED LEX » …

RUS, ruris, n. = la CAMPAGNE…

En ER, UR, US… (exceptions de la troisième déclinaison)..

La campagne des Gaules…

LA LOI EST DURE, MAIS C’EST LA LOI…

 

Mais aussi

Par le cinquieme et un grand Hercules

Viendront le temple ouvrir de main bellique,

Un Clement, Iule et Ascans recules,

L’espee, clef, aigle, n’eurent onc si grand picque.

 

A la Messe on cite les premiers PAPES du Christianisme :

LIN, CLais, CLEMENT, SIXTE, CORNEILLE et CYPRIEN, LAURENT, CHRYSOGONE, …, JEAN et PAUL, … CÔME ET DAMIEN…

C’est bien :

« Un Clement »  L’ UN, CLAIS, CLEMENT, « le cinquieme et un »= SIXTE,

 

6:27

Dedans les isles de cinq fleuves a un,

Par le croissant du grand Chyren Selin:

C’est donc le pape CORNEILLE =  croassant…

CORNELIUS…

 

CHYPRE = CYPRIEN = CYPRIANUS

 

 

CATON et CATULLE…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 Comment

  1. Ann Weaver
    July 25, 2017

    I came to your Francis de Larivière » Quatrain : 01-027 Lady dy, les dix 27 (30) page and noticed you could have a lot more traffic. I have found that the key to running a website is making sure the visitors you are getting are interested in your subject matter. We can send you targeted traffic and we let you try it for free. Get over 1,000 targeted visitors per day to your website. Check it out here: http://stpicks.com/27 Unsubscribe here: http://pcgroup.com.uy/2a

    Reply

Leave a Reply